Fiche technique

« La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera) »

 

Description

La chrysomèle des racines de maïs (Diabrotica virgifera Le Conte) est un insecte qui peut causer beaucoup de dégâts dans les champs de maïs. Les chrysomèles déposent leurs oeufs au cours de l'été à côté des racines des plants de maïs. Les oeufs hivernent dans le sol, les larves sortent en printemps. Les larves se nourrissent des racines de maïs. Cet insecte ne représente aucun danger pour la santé publique. La taille des adultes varie entre 6 et 7.5 mm, leur couleur est jaunâtre-vert sombre. Sur les ailes dures des femelles, on trouve des raies noires lesquelles, à l’état “ fermées ”, forment trois traits noirs assez larges. Pour les mâles, les ailes sont noires avec des taches blanchâtres vers la queue.  Les oeufs et larves ne peuvent à peine être distingué à l'oeil nu. L’invasion se fait par vol et par transport (route, eau, air) ; par ces moyens, l’insecte se propage loin et rapidement. 

 

Originaire d’Amérique Centrale, cet insecte a probablement profité de liaisons aériennes entre les Etats-Unis et l’Europe lors de conflit entre les Balkans pour s’établir sur notre continent où il a été détecté pour la première fois en 1992 en République fédérale de Yougoslavie (Serbie), près de l’aéroport international de Belgrade. A partir de ce premier foyer, il a rapidement atteint les pays voisins. C’est ainsi que depuis quelques années, elle a également été observée en Italie, en Autriche, en Suisse, en France et aux Pays-Bas (ainsi qu’en Belgique en 2003 et 2004).

 

L'insecte peut se déplacer sur une distance de 30 à 40 km chaque année, mais à l'aide des moyens de transport, comme les camions et les avions, elle peut faire des distances beaucoup plus grandes. Apparemment la chrysomèle se déplace de façon efficace en se joignant aux moyens de transport: l'endroit où la chrysomèle est retrouvée en Europe est souvent à proximité des aéroports. Les larves sont moins mobiles et restent sur la parcelle où elles sont couvées.

 

La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera)

Source : Omafra

La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera)

Source : Fnosad

 

La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera)

Source : Vodoley

La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera)

Source : Vodoley

 

La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera)

Source : Furs

La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera)

Source : Agpm

 

Dégâts

La principale nourriture de l’insecte est le maïs. Les larves vivent dans le sol, elles attaquent les racines des plantes : les jeunes larves entrent à l’intérieur des racines et mangent le cœur de la racine qui devient creuse, alors que les larves les plus âgées attaquent les racines premièrement émises, plus près de la tige de maïs. La larve de chrysomèle s’attaque uniquement sur les racines du maïs.


Ces dégâts sur les racines affaiblissent la plante par manque de nourriture et d’eau ; de ce fait la stabilité de la plante est amoindrie et à la suite de vents et de pluies violents, les plantes versent. Les plantes au sol se redressent un peu par la suite. Cette forme s’appelle “ cou d’oie ” dans la bibliographie.  En cas d'atteinte majeure, les plantes peuvent verser avec des pertes de récolte en conséquence: en moyenne 6,5 à13% de la récolte sont perdus; dans certains cas, des pertes de 90% ont été constatées. Les pertes sont souvent plus importantes sur les parcelles où le maïs a été cultivé 2 ans de suite (monoculture).

 

Les chrysomèles adultes se nourrissent avec des soies de l’épi, de pollen et de feuilles. En plus des maïs, elles consomment des pollens d’autres plantes comme le tournesol, la courge, la pastèque, le haricot, la luzerne, le soja. L’attaque des soies et des jeunes grains en formation par les adultes diminue la fécondation et le rendement du maïs. Le dégât, sur le dos de la feuille, apparaît par des taches blanches, transparentes.

 

La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera)

Source : Srpv.Draf

 

La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera)

Source : Amtlicher Pflanzenschutzdienst

La chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera)

Source : Eppo

 

Moyens de lutte

Insecticide 

Si la chrysomèle des racines de maïs est présente, la lutte consiste en un traitement avec un insecticide qui vise les insectes adultes. Ce traitement coupe le cycle de vie et évite la contamination d'autres parties de la parcelle avec une nouvelle génération d'oeufs.

 

Rotation de cultures 

Les larves de la chrysomèle des racines de maïs dépendent du maïs et ne peuvent survivre dans d'autres cultures. La rotation de cultures a pour conséquence que les larves qui sortent des oeufs qui ont passé l'hiver, ne trouvent pas de nourriture et donc ne peuvent évoluer en chrysomèles adultes.

Dernière mise à jour @ 18/02/2017