Les intérêts liés à la couverture hivernale des sols sont multiples. 

- Limitation du lessivage de l’azote durant la période hivernale

- Protection du sol contre l’érosion

- Portance améliorée des machines lors des opérations de récoltes

 

Cependant, en culture de maïs, les récoltes sont effectuées relativement tardivement ce qui ne permet pas d’implanter un couvert hivernal efficace. La solution consiste donc à implanter un sous-semis entre les rangs de maïs dès le printemps. 

Le sous-semis de ray-grass est adopté par certains maïsiculteurs.  Afin d’éviter toute concurrence, le ray-grass ne peut être installé avant le stade 6ème ou 7ème feuille du maïs.  Cette contrainte constitue un frein important à l’expansion de la technique car elle implique un passage de tracteur supplémentaire exclusivement dédié à l’implantation du sous-semis.

 

Depuis peu, les sous-semis en culture de maïs trouvent un nouvel élan grâce à l’arrivée sur le marché de semoirs pneumatiques de type Pöttinger Aerosem.  Grâce à leur conception innovante, ces semoirs rendent possible le semis combiné du maïs et d’une graminée dans les inter-rangs.  Dans ce cadre, la fétuque est utilisée car elle présente un développement lent en début de cycle ce qui limite fortement la concurrence qu’elle peut exercer sur le maïs.

 

 

Des essais relatifs à l’implantation de trèfle blanc et d’autres légumineuses dans l’interligne de maïs sont également en cours d’évaluation.

 

Dernière mise à jour @ 26/07/2017