Description

Les attaques de pucerons ont été très faibles au cours des 2 dernières années en culture de maïs.


En 2006 et 2009, vers la mi-juin, les populations ont brutalement augmenté durant une période chaude et le seuil d’intervention étant atteint dans quelques localités, des traitements ont été réalisés dans quelques régions.


Un réseau d’avertissement a été mis en place depuis 1997 dans le cadre du Centre pilote. Cette année-là, les pertes de rendement furent importantes dans de nombreuses régions. Ce réseau d’avertissement a surtout permis d’éviter des traitements inutiles lors d’années où le sitobion avenae se multiplie sur maïs tout en restant sous le seuil d’intervention qui est 5 fois plus élevé que pour le métopolophium dirhodum. L’épi de froment est plus rapidement sensible au sitobion avenae que la plante de maïs.

 

Sitobion avenae

Ce puceron de couleur assez variable, présente des antennes et cornicules noires.

  • Il se tient sur les différents niveaux foliaires
  • Taille adulte : ± 2 mm, certains sont ailés
  • Couleur assez variable : vert foncé, parfois brun à rose jaunâtre
  • Cornicules noires
  • Il se multiplie surtout entre 15 et 20°C. Au dessus de 25°C, la survie devient difficile.

Seuil critique : le maïs en supporte un plus grand nombre (500 au stade 9-10 feuilles) que pour le methopolophium dirhodum.

 

 

Metohopolophium dirhodum

Ce puceron émet une salive toxique qui freine fortement la croissance des parties aériennes et des racines des plantules de maïs.

  • Il se tient à la face inférieure des 2 premières feuilles du maïs, remonte très progressivement.
  • Taille adulte : 2 mm, le plus souvent dépourvu d'aile
  • Couleur vert amande pâle
  • Sur le dos : bande longitudinale d'un vert plus prononcé
  • Cornicules et pattes non colorées
  • Salive toxique entraînant des stries, sensibilités variétales
  • Il se multiplie surtout entre 15 et 20°C. Au dessus de 25°C, la survie devient difficile.

Seuil critique : 10 à 20 pucerons par plante jusqu'au stade 7e F.V.du maïs, 100 à 200 après le stade 9e F.V.

 

 

Rhopalosiphum padi :

  • Il se tient plutôt à l'abri à l'intérieur de la plante
  • Taille adulte : puceron plus petit (inférieur à 2 mm)
  • Forme arrondie
  • Couleur vert très foncé, jusque noir avec une zone rougeâtre foncée à l’arrière de l’abdomen.
  • Cornicules et pattes courtes
  • Présence souvent plus tardive
  • Transmission de virose occasionnelle en France
  • Tolère des températures supérieures à 20°C. Toutefois, la survie devient difficile au dessus de 25°C.

Seuil critique : pas connu.

 

 

"Comment reconnaître les pucerons nuisibles en maïs"

Dégâts

Au cours des années 2004 à 2007, la cellule développement du Centre pilote maïs a mis en comparaison des variétés avec et sans traitement avec imidacloprid sur un total de 12 sites de régions sablo-limoneuse et limoneuse servant pour les réseaux d’avertissement pucerons. Il s’agissait pour chaque site de 3 variétés semées en 4 répétitions. Ces traitements n’ont pratiquement pas eu d’effet sur le rendement au cours de ces années.


Les mêmes expérimentations ont été menées durant la même période, en Condroz, Famenne et Ardenne sur 10 sites au total.


Le gain de rendement d’un traitement de semence avec imidacloprid (efficace contre pucerons mais aussi oscinie, taupin, …) est de 364 kg en moyenne par hectare ce qui est insuffisant pour justifier le traitement (seuil de rentabilité à + ou - 630 kg/ha).


Il s’agissait dans tous les cas de sites sans risque d’attaques de taupins.
Les teneurs en matière sèche ne sont pas influencées par ces traitements. On peut donc conclure à l’efficacité du réseau d’avertissement.

Moyens de lutte

Le réseau d’avertissement permet d’informer rapidement des premières attaques précoces observées et d’intervenir avec l’Okapi (pirimicarbe + lambda – cyhalothrine) un pyréthrinoïde utilisable à 1,25 l/ha (coût environ 20 €/ha). Sa persistance d’action est de 3 à 4 semaines même en conditions chaudes et venteuses.

 

Produits Dosage des
substances actives
Mode d'emploi Taupins Oscinies Mouche
des
semis
Pucerons
SONIDO thicloprid 400 g/l Traitement de
semences (*)
     
SHERPA 0,8 MG cypermethrine 0,8 % Microgranulés      
MESUROL 500 FS methiocarb 500 g/l Traitement de
semences (*)
   
OKAPI

λ cyhalothrine 5 g/l

pirimicarbe 100 g/l

Pulvérisation du
stade 4 à 8 FV
     

(*) Utilisation obligatoire de déflecteurs sur semoir

 

 

 

Dernière mise à jour @ 18/02/2017