Description et dégâts

On le rencontre dans les différentes régions, principalement après une prairie permanente ou semi-permanente et plus occasionnellement dans d’autres situations.


C’est la larve de ce coléoptère qui cause des dégâts en perforant les tiges des plantules dans la partie enterrée. Ces morsures situées souvent un peu au-dessus des racines, conduisent au flétrissement de la feuille centrale puis à un blocage de croissance de la plantule avant de la voir dessécher complètement.


Cette larve de 0,5 à 2 cm est de couleur jaune paille et ses dégâts sont souvent visibles de la levée au stade « 4e à 6e feuille » du maïs. Le trou qu’elle fait sur la tige est plus ou moins arrondi et a de 1 à 2 mm de diamètre. Sur certaines plantes, la larve remonte par la perforation dans la tige pour ronger les parties tendres. Elle s’attaque également aux graines dans le sol. Une plante attaquée reste toujours improductive.


La larve présente trois paires de pattes, l’extrémité du corps se termine en pointe. Le corps se compose, derrière la tête bien distincte, de douze segments assez semblables entre eux. Les téguments sont très durs et on arrive difficilement à écraser le corps sous les doigts.
L’adulte du taupin rencontré chez nous (Agriotes) d’avril à juillet, se reconnaît facilement. Il est brun-noirâtre (6 à 12 mm) et placé sur le dos, il se remet sur sa face ventrale en effectuant un saut caractéristique accompagné d’un bruit sec.


Le cycle dure cinq ans mais comme des œufs sont pondus chaque année, on rencontre des larves de tous âges au même moment.


Dans le sol, les larves effectuent des déplacements verticaux d’une amplitude maximale d’un mètre. Elles passent l’hiver ou les périodes sèches de l’été en profondeur et remontent au printemps lorsque la couche superficielle du sol est humide et se réchauffe.


L’importance des pertes de plantes dues au taupin peut-être très variable ; parfois quelques plantes ça et là avec souvent une plus forte perte en bord de plantes peut dépasser les 30 % sur l’ensemble de la parcelle.

 

Larve de taupin

Larve de taupin

Larve de taupin

Larve de taupin

 

Moyens de lutte

Le seul traitement de semence préventif agréé actuellement est le Gaucho. Il coûte environ 55 euros/ha et assure une protection complémentaire contre scutigérelle, taupins, oscinie, blaniule. Le Poncho (clothianidine) et le Cruiser (thiametoxam) bénéficient également d’un usage possible vu qu’ils sont agréés sur semences de betteraves et que par extension ils peuvent être importés sur semences traitées. Le coût de ces traitements est d’environ 60 €/ha.

Produits Dosage des
substances actives
Mode d'emploi Taupins Oscinies Mouche
des
semis
Pucerons
SONIDO thicloprid 400 g/l Traitement de
semences (*)
     
SHERPA 0,8 MG cypermethrine 0,8 % Microgranulés      
MESUROL 500 FS methiocarb 500 g/l Traitement de
semences (*)
   
OKAPI

λ cyhalothrine 5 g/l

pirimicarbe 100 g/l

Pulvérisation du
stade 4 à 8 FV
     

(*) Utilisation obligatoire de déflecteurs sur semoir

 

 

 

Dernière mise à jour @ 18/02/2017